Forum de la Tribu Carmine - Carmine Tribe - Sciences Arts Astronomie BOINC HydroLAB
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  ÉvènementsÉvènements  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez
 

 URANUS - MEMO - ASTRONOMIE - HydroLAB [corrigé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vega
Carmine
Vega

Messages : 358
Diamonds : 2173
Réputation : 6
Date d'inscription : 21/05/2015
Localisation : Paris

URANUS - MEMO - ASTRONOMIE - HydroLAB [corrigé] Empty
MessageSujet: URANUS - MEMO - ASTRONOMIE - HydroLAB [corrigé]   URANUS - MEMO - ASTRONOMIE - HydroLAB [corrigé] EmptyDim 26 Juin 2016 - 23:44

-

URANUS


URANUS - MEMO - ASTRONOMIE - HydroLAB [corrigé] 280px-Uranus

Uranus vue par la sonde Voyager 2 en 1986


Uranus est une planète géante de glaces de type Neptune froid.

Il s'agit de la 7e planète du Système solaire par sa distance au Soleil,
de la 3e par la taille et de la 4e par la masse.

Elle doit son nom à la divinité romaine du ciel, Uranus,
père de Saturne et grand-père de Jupiter.

Uranus est la première planète découverte à l’époque moderne.

Bien qu'elle soit visible à l’œil nu comme les cinq planètes déjà connues,
son caractère planétaire ne fut pas identifié
en raison de son très faible éclat (à la limite de la visibilité)
et de son déplacement apparent très lent.

William Herschel annonce sa découverte le 26 avril 1781,
élargissant les frontières connues du Système solaire pour la première fois à l’époque moderne.

Uranus est la première planète découverte à l’aide d’un télescope.


Uranus et Neptune ont des compositions internes et atmosphériques différentes
de celles des deux plus grandes géantes gazeuses, Jupiter et Saturne.

Les astronomes les placent donc de nos jours généralement
dans une catégorie différente, celle des géantes glacées ou des sous-géantes.

L’atmosphère d’Uranus, bien que composée principalement d’hydrogène et d’hélium,
contient une proportion plus importante de glaces d’eau,
d’ammoniac et de méthane, ainsi que les traces habituelles d’hydrocarbures.

Uranus est la planète du Système solaire dont l’atmosphère est la plus froide,
sa température minimale étant de 49 K (-224 °C),
à la tropopause (vers 56 km d'altitude et 0,1 bar,
le niveau zéro étant défini à une pression d'un bar).


À l’instar des autres géantes gazeuses,
Uranus a un système d’anneaux, une magnétosphère
et de nombreux satellites naturels.

Le système uranien est unique dans le Système solaire
car son axe de rotation est pratiquement dans son plan de révolution autour du Soleil ;
les pôles nord et sud sont situés où les autres planètes ont leur équateur.

URANUS - MEMO - ASTRONOMIE - HydroLAB [corrigé] 220px-Magnetic_field_of_Uranus

Image montrant l’inclinaison et le champ magnétique d’Uranus

En 1986, les images de Voyager 2 ont montré Uranus
comme une planète sans caractéristique particulière en lumière visible.

De même, les bandes nuageuses ou tempêtes observées
sur les autres planètes gazeuses ne semblent pas présentes ici.

Cette visite de la sonde se produisit près du solstice,
l'hémisphère éclairé était alors principalement son hémisphère austral.

Cependant, les observateurs terrestres ainsi que le télescope spatial Hubble
ont depuis constaté des signes de changements saisonniers
et une augmentation de l’activité météorologique ces dernières années,
Uranus approchant alors de son équinoxe, qu'il a atteint le 8 décembre 2007.



Le choix du nom de la planète a été compliqué et long.

Herschel décide de nommer l'objet « Georgium Sidus » (étoile de George),
ou « Georgian Planet » (planète Géorgienne) en l'honneur de son nouveau mécène,
le roi George III car dans l'Antiquité, les planètes ont été nommées
d'après les noms des divinités principales.

Dans l'ère actuelle, il ne serait guère admissible d'avoir recours
à la même méthode pour nommer le nouveau corps céleste.
Pour lui, l'important pour le désigner est de savoir quand
il a été découvert et sa réponse fut « sous le règne du roi George III ».


Cependant, le nom proposé par Herschel n'est pas populaire
en dehors de la Grande-Bretagne,
et des solutions alternatives pour un nom sont rapidement proposées.

L'astronome Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande
propose de nommer la planète Herschel en l'honneur de son découvreur.

L'astronome suédois Erik Prosperin proposa le nom de Neptune
qui a été soutenu par d'autres astronomes qui ont aimé l'idée de commémorer les victoires
de la flotte britannique Royal Navy
dans le cadre de la Guerre d'indépendance des États-Unis
en appelant même la nouvelle planète « Neptune George III »
ou « Neptune Great Britain ».

Finalement Johann Elert Bode a opté pour Uranus,
la version latinisée du dieu grec du ciel, Ouranos.

Le symbole astronomique est URANUS - MEMO - ASTRONOMIE - HydroLAB [corrigé] Th?id=OIP.M0ae112accf011a6f47cae5395ef542c0o0&w=114&h=105&c=7&rs=1&qlt=90&pid=3


Source - https://fr.wikipedia.org/wiki/Uranus_%28plan%C3%A8te%29#Choix_du_nom_de_la_nouvelle_plan.C3.A8te


-


Dernière édition par Vega le Dim 2 Oct 2016 - 18:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hydrolab-boinc.org/
Vega
Carmine
Vega

Messages : 358
Diamonds : 2173
Réputation : 6
Date d'inscription : 21/05/2015
Localisation : Paris

URANUS - MEMO - ASTRONOMIE - HydroLAB [corrigé] Empty
MessageSujet: Re: URANUS - MEMO - ASTRONOMIE - HydroLAB [corrigé]   URANUS - MEMO - ASTRONOMIE - HydroLAB [corrigé] EmptyDim 26 Juin 2016 - 23:47

-

Les lunes d'Uranus


URANUS - MEMO - ASTRONOMIE - HydroLAB [corrigé] 330px-Uranus_moons

Les six lunes les plus connues d'Uranus (à l'échelle, mais avec des luminosités relatives non respectées (voir infra)) ; de gauche à droite : Puck, Miranda, Ariel, Umbriel, Titania et Obéron


Uranus, la septième planète du Système solaire, possède 27 satellites naturels connus.

Ces satellites tirent leurs noms des personnages des œuvres de William Shakespeare et Alexander Pope.

William Herschel découvrit les deux premières lunes, Titania et Obéron en 1787 tandis que les autres lunes en équilibre hydrostatique furent découvertes par William Lassell en 1851 (Ariel et Umbriel) et Gerard Kuiper en 1948 (Miranda).

Les autres lunes furent découvertes après 1985, pour certaines durant le survol de Voyager 2 et pour les autres par des télescopes au sol.

Les satellites d'Uranus sont divisés en trois groupes :

             - treize satellites intérieurs
             - cinq satellites majeurs
             - neuf satellites irréguliers

Les satellites intérieurs sont de petits corps sombres qui ont des caractéristiques et une origine communes avec les anneaux de la planète.

Les cinq satellites majeurs ont une masse suffisante pour être en équilibre hydrostatique et quatre présentent à la surface des signes d'activité interne tels que la formation de canyons ou du volcanisme.

Le plus grand satellite d'Uranus, Titania, est le huitième plus grand du Système solaire avec un diamètre de 1 578 km, mais est vingt fois moins massif que la Lune.

Les satellites irréguliers d'Uranus ont des orbites elliptiques et fortement inclinées (en majorité rétrogrades) et orbitent à de grandes distances de la planète
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hydrolab-boinc.org/
 
URANUS - MEMO - ASTRONOMIE - HydroLAB [corrigé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ninetales
» VOTRE ASCENDANT ASTROLOGIQUE
» Vieux Gréement
» Travaux sur l'E3 et le telescope
» carnaval à Sartene corrigé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CarmineTribe :: ------------ < ------ ASTRONOMIE - HydroLAB ------ > ------------ :: ASTRONOMIE - BIBLIOTHEQUE - HydroLAB :: SYSTEME SOLAIRE - ASTRONOMIE - BIBLIOTHEQUE - HydroLAB :: Uranus-
Sauter vers: